Pourquoi être passé des EnR au pétrole

Nous sortons d'un monde 100% renouvelable (il y a 200 ans). Comprendre l'historique de l'utilisation des types d'énergies pour mieux appréhender les difficultés pour retourner vers un monde plus ENR.

Les points clés du chapitre

  • Utiliser de l'énergie suppose que cette énergie existe déjà dans l'environnement
  • Dès que l'énergie commence à être utilisés en quantité massiv il y a des inconvénients et choisir une énergie c'est arbitrer entre les inconvénients dont on a envie et ce dont on n'a pas envie
  • L'énergie est gratuite :  aussi bien le soleil, le vent mais aussi le pétrole
  • Ce qui est payant c'est du travail humain (et des rentes) pour accéder (extraire) à cette énergie
  • Comme ce que l'on paye c'est du travail et non "l'énergie physique", fait que le prix de l'énergie n'est pas lié aux quantités disponibles mais plutôt à la facilité de l'extraire et des barrières pour y accéder
  • Plus une énergie est diffuse, plus le coût est élevé
  • Les caractéristiques physiques des énergies fossiles étant supérieures aux renouvelables (densité, facilité d'extraction) les hommes sont passés d'un monde 100% renouvelable au monde d'aujourd'hui
▶ 35min 50s : Donc je vous rappelle que d'utiliser de l'énergie suppose que l'énergie existe déjà dans l'environnement donc quand dans un débat vous voyez des gens qui vous disent on pourrait utiliser l'hydrogène de l'hydrogène dans l'environnement il ya un endroit où il y en a beaucoup s'appelle le soleil pas très commode d'aller le chercher le reste il est partout sous forme liées dans l'eau il y en a plein vous en avez plein dans la vie et c'est partout il est sous forme liés donc il n'est pas disponible en tant que source d'énergie - la molécule est disponible l'énergie non : il faut casser les liaisons donc par exemple l'électrolyse de l'eau et pour ça vous avez besoin de plus d'énergie que l'énergie que vous récupérez dans la combustion d'hydrogène ; donc l'hydrogène n'est pas une source d'énergie primaire vous n'avez pas d'énergie verte ou soit dit en passant pas d'énergie rose pas plus que d'énergie noire en fait choisir une énergie c'est choisir un type de transformation et c'est choisir des avantages et des contreparties toute énergie est sale si vous l'amenez à un niveau suffisant d'utilisation énergie propre en général quand vous regardez les chiffres vous vous rendez compte que c'est une énergie qui est utilisé en quantités suffisamment minimes pour que ses inconvénients le souhaite également dès que l'énergie commence à être utilisés en quantité massive quel que soit le mode d'extraction de l'environnement il ya des inconvénients et choisir une énergie c'est arbitrer entre les inconvénients dont on a envie et ce dont on n'a pas envie c'est ça le sait ça le sujet.
▶ 38min : C'est que l'énergie l'énergie je parle pas de ceux qui permet de l'extraire de l'environnement l'énergie est gratuite alors vous savez que vous avez enfin vous avez tous entendu le vent c'est gratuit le soleil c'est gratuit donc ya pas de raison de pas s'en servir de fait le vent et le soleil sont gratuits personne dans cette salle n'a payé le moindre centime pour que le soleil existe pour que le vent existe mais personne dans cette salle non plus n'a payé le moindre centime pour que le pétrole existe le pétrole est gratuit ce qui est payant c'est le consentement à s'en défaire de la personne qui a la chance d'être assise dessus donc quand on paye l'énergie tout ce qu'on paye c'est du travail humain et des rentes humaines pour accéder à une énergie qui elle est gratuite on ne paye que des hommes et du reste l'argent ne sert à payer que des hommes paye que des hommes comme l'énergie c'est de la physique et comme ce que vous payez ça n'est pas l'énergie elle même mais le travail qu'il faut consacrer à son extraction de l'environnement le prix d'une énergie ne dépend pas de l'abondance de l'énergie parce qu'on pourrait se dire si l'énergie est très abondante du coup elle est encore plus gratuite que les autres en fait c'est pas ça qui compte si une énergie est très abondante elle peut quand même être très difficile à extraire de l'environnement le fait qu'il y ait des quantités absolument considérable d'énergie ça ne nous dit rien sur la facilité à l'extraire pour s'en servir à notre profit ; ce qui va compter pour le coût de l'énergie c'est à dire la facilité qu'il y a à l'extraire et à l'utiliser à notre profit c'est le fait que la source d'énergie préexistantes dans l'environnement soit déjà très concentrée et avec peu de barrières nous séparant de l'accès à cette source et alors l'archétype de ce truc là c'est le pétrole : le pétrole c'est hyper concentré c'est l'énergie à part le c'est hyper concentré et les barrières qui nous séparent de son accès sont pas très dur à franchir plus une énergie est séparé de nous par des grandes barrières et plus elle est diffuse plus elle coûtera cher à extraire de l'environnement
Schéma illustrant la quantité d'énergie récupérable
Titre de l'illustration/slide : Schéma permettant de visualiser la concentration de l'énergie éolienne par rapport au pétrole
Source : Jean-Marc Janvici - Mines ParisTech mai-jun 2019 
▶ 41min 7s : Imaginons que je prenne le volume d'air de cette salle qui n'est pas très très loin en ordre de grandeur de représenter un cube de 10 mètres de côté imaginons que je le fasse souffler à 80 km heure ce qui représente au choix pour les méridionaux un bon mistral ou pour les marins à 45 noeud de vent et je fais passer ça dans une éolienne vent ça va me mettre mon d'éoliennes en action est de fournir de l'électricité cette électricité est une énergie je peux la compter : et bien la quantité d'électricité que je récupère avec mille mètres cube d'air à 80 kilomètres heure qui passe dans les éoliennes c'est la même que la quantité d'énergie que je récupère en faisant brûler 3 mL de pétrole 3mL pas 3 tonnes pas 3 litres pas 30 litres 3 millilitres 3 si vous utilisez une éolienne vous allez en europe payez votre kilowattheures d'électricité de 6 à 8 centimes en sortie d'éoliennes donc s'il n'y a pas de vent le système s'arrête si vous voulez que le système s'arrête pas on tient pas devant vous devez rajouter le coût du stockage est alors à ce moment vous multipliez en gros par trois ans des fois par six donc l'ordre de grandeur du kilowattheure stockée avec du vent ces quelques dizaines de centimes en face de ça le coût d'un kilowattheure extrait du vent sources diffuses c'est pas dense l'air 1,2 kg par mètre cube c'est vraiment pas dense et le coût du kilowattheure sortie la plus de pétrole saoudien eh bien vous avez un facteur de l'ordre d'une centaine sur le coût de mise à disposition d'un kilowattheure stocké plus cher donc même en faisant l'éolienne avec des combustibles fossiles et bien vous vous rendez compte que vous avez un facteur de quelques dizaines à une centaine entre eux un kilowattheure sortie du vent et un kilowattheure sortie d'un puits de pétrole facile et ça c'est irrémédiable parce que c'est de la physique.
▶ 44min 55s : Donc c'est pour cette raison que historiquement nous ne sommes pas passés les combustibles fossiles aux énergies renouvelables mais nous avons fait l'exact inverse il ya deux siècles la marine était 100% renouvelable et du reste comme le vent nous avions un système de transport 100% renouvelable il ya quelques siècles on avait une agriculture 100% renouvelable et on s'est dit quand même pour avoir une agriculture très productives et que les enfants des paysans puissent aller faire des études ce pas terrible il vaut beaucoup mieux avoir une agriculture 100% fossiles
▶ 46min 36s : Donc ça fait deux siècles précisément parce que les caractéristiques physiques des énergies fossiles sont supérieurs aux caractéristiques physiques des énergies renouvelables que l'homme qui est un animal accumulatif a passé son temps à passer des énergies renouvelables aux énergies fossiles pour être capable d'accumuler plus vite
▶ 47min 44s : Donc les énergies renouvelables on connaît très très bien c'est le monde dont l'humanité sort j'insiste donc tu pas en train de dire qu'il faut pas y retourner je suis juste en train de vous préparer à la conclusion qui est qu on y retournera sûrement pas à consommation constante - sûrement pas avec 7 milliards de bons hommes sur terre